blind

Damien Bachmann, clarinette
Christian Chamorel, piano

Johannes Brahms
Sonate pour clarinette et piano n° 1 en Fa mineur Op. 120

Felix Mendelssohn

Fantaisie "Ecossaise" Op. 28

Rondo Capriccioso Op. 14

Claude Debussy

Rhapsodie pour clarinette et piano

Georges Bizet/P. de Sarasate

Fantaisie sur Carmen pour clarinette et piano

 

Damien Bachmann est un des clarinettistes suisses les plus prometteur de sa génération. Il étudie avec des solistes et professeurs reconnus internationalement tels que François Benda à Bâle, Paolo Beltramini à Lucerne, Harri Mäki à Helsinki ou encore Michel Westphal à Genève. Il a également suivi des cours de perfectionnement avec Thomas Friedli, Andreas Sunden, Wenzel Fuchs, Jordi

Pons, Bernhard Röthlisberger ou encore Lorenzo Coppola.

Damien Bachmann est lauréat de multiples concours nationaux et internationaux: le 1er prix et de deux prix spéciaux du « 10th Gheorghiu Dima Clarinet Competition » en Roumanie, le 1er prix et un prix spécial lors du « 1st Béla Kovacs International Clarinet Competition » en Hongrie, le 1er prix du « 38ème Concours National d’Execution Musicale » de Riddes en Suisse, le 3ème prix du concours international tchèque «1st Czech Clarinet Art Competition» à Prague, le 3ème prix du «10° Concorso internazionale per clarinetto di Carlino » en Italie, le 1er prix du concours « 5° Concorso Internazionale di Treviso » en Italie également, le 1er prix et le prix du Public du « Concours National du Festival du Jura » en Suisse. Il est également triple lauréat du concourssuisse de musique pour la jeunesse en 2007 en musique de chambre, en 2010 en soliste et duo.

Damien Bachmann s’est produit en tant que soliste avec le Zürcher Kammerorchester à la Tonhalle de Zürich, le National Chamber Orchestra of Armenia, l’Argovia Philarmonic, le Chamber Academy Basel, l’Orchestre des Jeunes de la Suisse Romande (sous la direction du Quatuor Sine Nomine), l’Arosa Festival Orchester, le Transylvania Philarmonic Orchestra.

Damien Bachmann a également été lauréat de divers prix ou de bourses d’étude, notamment: la bourse d’étude de la Fondation Marescotti et la Ville de Carouge en 2012, le prix de la Fondation « Friedl-Wald » à Bâle en 2013, le prix d’études du Pour-cent culturel Migros en 2013, le 1er prix et le prix spécial du jury lors de la finale avec orchestre en novembre 2014 de la fondation Jmanuel und Evamaria Schenk, le premier prix en duo de la fondation Curt Dienemann à Lucerne en 2015. En 2016, il gagne le prestigieux « Förderpreis » de la Fondation BOG à Bâle. Il est soutenu par la Fondation Hirschmann de Zürich.

Il joue régulièrement avec divers quatuors reconnus tels que le Quatuor Terpsycordes et l’Aviv Quartet. Il est régulièrement invité à jouer avec les artistes réputés de sa génération lors d’importants festivals et d’être à diverses occasions rediffusé sur Espace 2. Il s’est produit à maintes reprises en Suisse, en Chine, en Allemagne, en France, en Afrique du Sud, en Italie, en République

Tchèque, en Roumanie, en Bulgarie, en Hongrie.

Damien Bachmann est membre du Berner Symphonie Orchester pour la saison 2016-2017 et joue régulièrement avec l’Orchestra della Svizzera Italiana ou encore le Sinfonie Orchester Basel.

Damien Bachmann est directeur artistique du Puplinge Classique Festival depuis sa création en 2010.

« Damien Bachmann is a devoted clarinetist, blessed with beautiful sound, solid technic, natural musicality and a healthy sense of fantasy. »

 

 

Né à Lausanne, le pianiste Christian Chamorel se distingue par la diversité et l’exigence de sa démarche artistique.

« La partie de piano fut aussi imposante que le pianiste souverain » Süddeutsche Zeitung.

Invité de festivals prestigieux (Beethoven Festival de Chicago, Festspiele Mecklenburg-Vorpommern, Klavierfestival Ruhr en Allemagne, Musicales du Golfe, Lisztomanias, Serres d’Auteuil, Festival de Musique de Menton en France), il se produit également au Musashino Hall de Tokyo, au Konzerthaus de Berlin, au Prinzregententheater de Munich, à la Tonhalle de Zurich, au Wigmore Hall de Londres et au Victoria Hall de Genève. De plus, il joue avec de nombreux orchestres suisses (Orchestre de Chambre Fribourgeois, Orchestre Symphonique de Berne, Sinfonietta de Lausanne et Genève, Camerata de Lausanne) et étrangers.

Christian Chamorel entreprend ses études au Conservatoire de Lausanne où il obtient à 17 ans une « Virtuosité » avec félicitations du jury dans la classe de Christian Favre, avant de compléter sa formation à la Hochschule für Musik und Theater de Munich auprès de Gerhard Oppitz, obtenant un diplôme de soliste en 2004. En Mai 2006, il obtient un second diplôme de soliste à la Musikhochschule de Zurich auprès de Homero Francesch.

Christian Chamorel se montre aussi à l’aise dans un répertoire soliste d’une grande virtuosité (ses enregistrements dédiés à Liszt, Mendelssohn et Schumann, salués par la presse internationale, en témoignent) que dans l’intimité de la musique de chambre et du Lied qu’il a étudié auprès de Helmut Deutsch à Munich. Il souhaite favoriser le dialogue des genres musicaux et crée à cet effet au Mont-sur-Lausanne (Suisse) le « Mont Musical », un festival de Lied et de musique de chambre dont les thématiques fortes ont immédiatement séduit un public enthousiaste. Christian Chamorel accompagne en outre de nombreux instrumentistes et chanteurs de renommée internationale comme le violoniste Pierre Amoyal ou la mezzo-soprano Marie-Claude Chappuis.

Il est le partenaire privilégié de la jeune violoniste suisse Rachel Kolly d’Alba. Leur premier CD en duo, baptisé « Fin de siècle », est sorti chez le label Aparté au début 2015 et vient d'être nominé comme l'un des meilleurs enregistrements de l'année aux « International Classical Music Awards ».

Musicien complet et perfectionniste, Christian Chamorel est l’un des pianistes suisses les plus primés de sa génération. Lauréat de plusieurs concours internationaux (Concours « Gian Battista Viotti » à Vercelli, « Premio Iturbi » de Valencia, Beethoven de Vienne, Konzertgesellschaft München, Société des Arts de Genève), il remporte également de nombreux prix suisses dont les prix Yamaha, Leenaards et Kiefer Hablitzel, ainsi que le premier prix du concours international « Virtuose du futur » à Crans-Montana.