blind

Raphaël Merlin, violoncelle

Raphaël Merlin affirme dès son plus jeune âge un désir de diversité en musique. Violoncelle, piano, piano-jazz, écriture, composition, analyse, direction d'orchestre, orchestration, musique de chambre, arrangement, enseignement... chacune de ces disciplines générant une intense activité musicale.
Il débute sa formation musicale au CNR de Clermont et développe rapidement un amour de la polyphonie et de l'improvisation, qui l'amèneront tout naturellement au jazz et à ses premières compositions ; il s’évade parfois de ses études accompagnant une chorale à la guitare, écrivant quelques chansons, infiltrant un big-band ou encore fondant un quartet de jazz... Quelques concours de composition plus tard, ses premiers diplômes de conservatoire en poche et âgé de 15 ans, il emménage à Paris et y contracte le virus de la direction d'orchestre. Les enseignements d’Igor Kiritchenko, Xavier Gagnepain et Philippe Müller pour le violoncelle, d’Hortense Cartier-Bresson pour la musique de chambre, de Janos Komives pour la direction d’orchestre le forment à l'interprétation, et il achève brillamment ses études au CNSM de Paris en 2005.
La musique de chambre, d’abord pratiquée en famille, occupe rapidement une part centrale de son activité notamment depuis son entrée, en 2002, dans le remarquable Quatuor Ebène. 1er prix 2004 du concours international de l’ARD de Münich, aujourd’hui invité des plus grandes salles du monde (Philharmonie de Berlin, Wigmore Hall de Londres, Konzerthaus de Vienne, Library of Congress de Washington, Carnegie Hall à New York, Philharmonie et Théatres du Châtelet et des Champs-Elysées à Paris…), le quatuor a reçu les conseils de Gabor Takacs, Eberhard Feltz, Gyorgy Kurtag et Pierre-Laurent Aimard, et joué avec Mitsuko Uchida, Nicholas Angelich, Menahem Pressler, Natalie Dessay, Renaud Capuçon, Gary Hoffman, Martin Fröst, Michel Portal…Deux disques, consacrés à Haydn et Bartok, sont parus avec succès chez Mirare, avant que le quatuor ne signe en exclusivité chez Virgin Classics (aujourd’hui Erato/Warner) pour des albums Debussy-Fauré-Ravel (Gramophone de l’année), Brahms, Mozart, Mendelssohn et
d’arrangements et compositions originales : « Fiction », « Brazil », « Eternal Stories » (2017). En 2016 est sorti un disque Schubert (avec Gautier Capuçon et Matthias Goerne, mélodies arrangées par Raphaël Merlin, Choc Classica et Edison prize 2016).

 

Concerts les 27 et 28 août avec le Quatuor Ebène, le 30 août avec Pierre Fouchenneret et Simon Zaoui