blind

Trio Miroir

Depuis 2014, Charlotte Juillard occupe le poste de Supersoliste à l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg. En plus du répertoire symphonique et lyrique, l’orchestre lui offre occasionnellement l’opportunité de diriger du violon et de pratiquer le genre du concerto.
Avide de diversité, elle est violon solo invité à l’orchestre de chambre de Paris, à l’orchestre Aurora à Londres, à l’orchestre des Champs Elysées, cosoliste aux Dissonances avec David Grimal et à l’Orchestre d’Evian. Passionnée par la musique de chambre, elle joue dans diverses formations et en soliste avec le Jeune Orchestre de l’Abbaye à Saintes et l’orchestre de Picardie.
Tout récemment, elle fonde le trio à cordes Miroirs avec deux membres de l’orchestre d’Evian, Gregoire Vecchioni et Christophe Morin.
Elle débute le violon à Montpellier et part à Paris à l’âge de treize ans pour poursuivre ses études avec Suzanne Gessner au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, avec Olivier Charlier et Marc Coppey au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et avec Mihaela Martin à la Hochschule de Cologne.
Entre 2009 et 2016, elle était le premier violon du quatuor Zaïde et a étudié avec Hatto Beyerle (Berg) Walter Levin (LaSalle) et Ferenz Rados. Les début du quatuor ont consisté en une course au concours internationaux, avec un premier prix au concours Charles Hennen en Hollande, un prix de la presse au concours de Bordeaux, un troisième prix au concours de Banff Canada, un premier prix au concours de Pékin ainsi qu’au Concours Haydn à Vienne. Le quatuor se produisait pendant cette période dans des salles comme la Philharmonie de Berlin, le Wigmore Hall et le Barbican à Londres, le Musikverein et le konzerthaus à Vienne, la Philharmonie de Cologne, le NEC à Boston, le Théâtre des champs Élysée, lors de tournées allant de Chine en Colombie, du sud de l’Italie jusqu’au nord de la Suède et dans des festivals comme Beethovenfest à Bonn, Lockenhaus en Autriche, la folle journée de Nantes.

 

Né à Dijon en 1988, Grégoire Vecchioni étudie l'alto au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon avec Françoise Gnéri, puis avec Gérard Caussé et Antoine Tamestit à Paris.
En 2010, Grégoire est sélectionné par le Verbier Festival Orchestra ce qui lui permet de parfaire son éducation musicale avec Valery Gergiev, Daniel Harding et Rafael Frühbeck de Burgos.
Membre fondateur du quatuor Van Kuijk, il est nommé « BBC 3 New Generation Artists » en 2015 et « Rising Star » en 2017. En 2015, 1er Prix du Wigmore Hall String Quartet Competition.
Fort de cette expérience musicale, Grégoire décide de se consacrer à l’orchestre et intègre en 2015 l’orchestre de l’Opéra National de Paris. En 2018, Grégoire participe en tant qu’alto solo à la création du Sinfonia Grange au Lac dirigé par Esa Pekka Salonen et par  Gustavo Dudamel en 2019.
Toujours curieux et intéressé par la nouveauté, il rejoint en 2019 le Sirba Octet, musique Yiddish, fondé par Richard Schmoucler et constitué de musiciens membres de l’orchestre de Paris et de l’orchestre National de France.
Grégoire est désormais membre de l’orchestre national de l’Opéra de Paris.

Christoph Morin obtient à l’unanimité ses premiers prix de violoncelle et de musique de chambre au CNSMPen 1994 et ses Masters en 1996.
C’est ensuite qu’il bénéficie des masterclasses de Mstislav Rostropovich, Janos Starker et de Yo-Yo Ma et devient lauréat de la Fondation Natexis en 1995 et de la Fondation Oulmont en 1996.
Très engagé dans le répertoire de musique de chambre, il jouait régulièrement avec Renaud Capuçon, Jérôme Ducros (avec lesquels il a enregistré un disque «  live  » du trio op. 100 de Schubert), Nicholas Angelich, Augustin Dumay, Jean-Marc Luisada, David Grimal…
C'est alors que sa carrière est brutalement freinée par un problème physique à la main gauche qui l’empêche de se produire en concert pendant plusieurs années.
Sa détermination et sa technique exceptionnelle travaillée sans arrêt durant cette période, doublée d'une passion extraordinaire pour son instrument font aujourd’hui de Christophe Morin un violoncelliste hors du commun.
Depuis 2012, il est Membre du Mahler Chamber Orchestra au sein duquel il est régulièrement violoncelle-solo, et il parcourt le monde sous la baguette de chefs tels que Claudio Abbado, Daniele Gatti, Bernard Haitink, Daniel Harding, Gustavo Dudamel…
Il est l’invité de nombreux festivals dont celui de l’Emperi,où il a partagé la scène avec le pianiste Eric Lesage et les solistes de l'Orchestre Philharmonique de Berlin (Guy Braunstein, Daishin Kashimoto, Amihai Grosz, Joachim Riquelme Garcia, Emmanuel Pahud ainsi que Paul Meyer et Zvi Plesser.)
En soliste il joue sous la direction de Nicolas Simon pour le festival «  Musique en Ré  » les concerts de Haydn en ré, de Schumann et le double concerto de Brahms avec Pierre Fouchenneret et à Paris en 2016 avec l’orchestre du Coge (l’enregistrement vidéo de ce concert est sur YouTube).

 

Concert le 26 août à 20h